ILLAMPU & ANCOHUMA

 

  • Ascension
  • 11 jours
  • d’avril à novembre
  • Bolivie

 

 

 

Votre Séjour

À l´extrémité nord-ouest de la Cordillère Royale se dressent deux de ses plus imposants sommets : l´Ancohuma et l´Illampu, qui forment un massif compliqué de plus d´une trentaine de pics dépassant les 5000 mètres d’altitude.
L’Ancohuma, notre premier objectif, a longtemps été estimé à plus de 7000 mètres, ce qui en faisait le toit des Andes. Même s´il a depuis été recoté à 6427 m, cela en fait tout de même l´un des plus hauts sommets de Bolivie. Quant à notre deuxième « Géant », l´Illampu et ses 6380 m, ce n´est rien de moins que le plus difficile des très hauts sommets boliviens.

Attention : réservé à des amateurs confirmés et entraînés, niveau technique exigeant, excellente condition physique indispensable.

ANCOHUMA - 6427 m

Longtemps, l’Ancohuma (« Eaux blanches » en aymara) fut considéré comme un plus de 7000 m par les cartographes boliviens, le couronnant ainsi de plus haut sommet en dehors de l’Himalaya.
Avec ses 6427 m d’altitude, il s’agit tout de même du deuxième sommet de la cordillère Royale (après l’Illimani) et l’un des plus hauts de Bolivie. La première ascension au sommet remonte à 1919 et est signée Rudolf Dienst et Adolf Schulze.

A mes yeux, l’Ancohuma est le sommet le plus attirant de la cordillère Royale, pour le plaisir de son ascension. Il faut d’abord traverser un immense plateau neigeux avant de poursuivre jusqu’au sommet via une longiligne et uniforme arête de glace. Il fut vaincu pour la première fois en 1919 par les allemands Dienst et Schulze, exploit étant donné la difficulté du sommet et les moyens de l’époque. Ces deux hommes ont aussi à leur almarès la première du Huyana Potosi.
Pourtant, bien d’autres expéditions antérieures s’attaquèrent à ce superbe sommet sans jamais réussir à le gravir jusqu’au bout. On notera en particulier la tentative de Sir Martin Conway après sa victoire sur l’Illimani puis celle d’une américaine remarquable Annie Smith Peck, au début du XXieme siècle.
Aujourd’hui encore, ce sommet est très peu tenté.

Itinéraire voie normale, via la Laguna Glaciar (Grade I/PD, 1000 m dénivelé, 8h, 7j depuis la Paz A/R) :
Rejoignez Sorata depuis La Paz puis trek bien balisé et fréquenté jusqu’au site impressionnant de la Laguna Glaciar (5040 m) en deux jours (arrêt à Laguna Chillata / bien respecté l’endroit, il est sacré, ne pas vous baigner). Tous les muletiers de Sorata connaissent le sentier. Camp de base au-dessus de la Laguna glaciar (5200 m).
Le lendemain, remontez les blocs de granite sur 300 m vers le sud. Progressez par les rochers à droite du glacier jusqu’à l’atteindre (5500m).
Regagnez plus haut la moraine sur la droite du glacier jusqu’à la neige (5700 m). La pente mène directement à un plateau glaciaire (5800m) qu’il faut traverser jusqu’à la base de l’arête sommitale principale sud-ouest. Installez votre camp d’altitude. La course vers le sommet suit l’arête. Descente par le même itinéraire.

ILLAMPU - 6310m

Ce sommet très connu dans le milieu des andinistes représente certainement le plus beau défi parmi tous les sommets boliviens. Il s’agit du plus « coté » dans le milieu montagnard pacénien. Il fut gravi pour la première fois par les Allemands Hans Pfann, Erwin Hein, Alfred Horesschowsky le 27 juillet 1928..

Programme au fil des jours

Jour 1 : LA PAZ - SORATA

Départ de l’hôtel à 09:00 en transport privé. Nous longeons le lac Titicaca et la Cordillère Royale jusqu’au village de Sorata (2700 m alt.), au pied du majestueux massif de l’Illampu (6430 m alt.). L’après-midi, possibilité d’excursion jusqu’aux grottes de San Pedro (4/5h aller-retour).
Repas froid à midi (inclus). Dîner libre. Hôtel.

Jour 2 : SORATA – LAGUNA CHILATA (4200 m alt.)

Difficulté : trek d’altitude. De 5 à 7 heures de marche par jour. Bonne condition physique requise.
Le matin nous rencontrons notre équipe de muletiers à la sortie du village. Le trek débute par une longue montée. Nous longeons les flancs du massif Illampu jusqu’à la laguna Chilata, notre étape du jour.jusqu’au premier bivouac. L’Illampu nous domine de ses 6430 mètres toute la journée.
Repas froid à midi. Tout compris. Bivouac dans la communauté.
Temps de marche : 6h ; Dénivelé : +1200m

Jour 3 : LAGUNA CHILATA – LAGUNA GLACIAR (5038 m alt.)

Départ le matin pour l’ascension à la laguna Glaciar qui doit son nom au glacier qui tombe littéralement sur sa rive est. Vue sur le lac Titicaca, la vallée de Sorata, les Andes... L’effort en vaut la peine !
L’après-midi, petite balade autour de la Laguna glaciar.
Repas froid à midi. Tout compris. Bivouac.
Temps de marche : 5h ; Dénivelé : +850m

Jour 4 : LAGUNA GLACIAR (5038 m alt.) – CAMPO ALTO ANCOHUMA (5800 m alt)

Grade II/AD, Max 50º - avec guide de montagne Nous atteignons très rapidement le glacier, sur lequel nous progressons jusqu´au camp haut.
Repas froid à midi. Tout compris. Bivouac.
Note : équipe de porteurs pour les deux jours de l´ascension.
Temps de marche : 6h ; Dénivelé : +800m

Jour 5 : ASCENSION DE L’ANCOHUMA (6430 m alt.)

Grade II/AD, Max 50º - avec guide de montagne Départ tôt le matin. Tentative d´ascension jusqu´au sommet. Redescente à la laguna Glaciar.
Repas froid à midi. Tout compris. Bivouac.
Temps de marche : 10h ; Dénivelé : +650m / -1390m

Jour 6 : LAGUNA GLACIAR – SORATA (2700 m alt.)

Descente vers Sorata. Après midi libre. Déjeuner et dîner libres. Hôtel.
Temps de marche : 6h ; Dénivelé : -2340m

Jour 7 : SORATA

Journée de repos. Possibilité de promenade aux Grottes de San Pedro (4-5h aller/retour)
Déjeuner et dîner libres. Hôtel.

Jour 8 : SORATA – ANCOMA – AGUAS CALIENTES (4200 m alt.)

Départ le matin en 4x4 privé pour le village d’Ancoma (3h) où nous rencontrons notre équipe de muletiers. Départ à pied vers le hameau de Utajña Pampa puis vers le camp de base, le lieu-dit “aguas calientes”, à 4200 mètres d’altitude, au pied du glacier (3h).
Repas froid à midi. Tout compris. Bivouac.
Temps de marche : 3h ; Dénivelé : +350m

Jour 9 : ASCENSION DE L’ILLAMPU / JOUR 1 (5600 m alt.)

Grade III+ /D, Max 65º - avec guide de montagne.
Nous partons vers le glacier que nous empruntons sur sa partie droite. 7 à 8 heures de marche, avec plusieurs passages raides, nous permettent d’atteindre le camp haut, à 5600 mètres d’altitude, juste sous le pic Schulze, (face nord / ouest) de l’Illampu.
Repas froid à midi. Bivouac. Tout compris.
Note : équipe de porteurs pour les deux jours de l’ascension.
Temps de marche : 7h ; Dénivelé : +1400m

Jour 10 : ASCENSION DE L’ILLAMPU / JOUR 2 (6380 m alt.)

Départ tôt le matin pour une tentative d’ascension du sommet. Depuis le camp haut, la voie normale emprunte l’arrête ouest. Nous gravissons un mur de neige et de glace de 300 m pour l’atteindre, puis un passage plus raide (65 º) juste sous le sommet que nous atteignons après 4 à 6 heures d’effort. Redescente dans l’après midi jusqu’à Aguas Calientes.
Repas froid à midi. Tout compris. Bivouac.
Temps de marche : 10h ; Dénivelé : +1000m / -2200m

Jour 11 : AGUAS CALIENTES – ANCOMA – SORATA – LA PAZ

Descente jusqu’à Ancoma où un véhicule nous attend pour nous ramener à Sorata puis à La Paz (6/7 h de trajet).
Repas froid à midi (inclus). Dîner libre. Hôtel.
Temps de marche : 2h ; Dénivelé : -350m

 

 

Compris

- Guide de trek
- Guide de montagne (un par cordée de 2 personnes)
- Cuisinier à partir de 4 personnes (si moins de 4 personnes, le guide fait aussi office de cuisinier)
- Equipement collectif de trek et montagne (tentes, catering, cordes, etc…)
- Portage des sacs (porteurs d’altitude / mules / lamas).
- Transports privés / Chauffeur hispanophone
- Guide hispanophone à La Paz et au Lac Titicaca
- Entrée des parcs et sites culturels, visites mentionnées.
- Hôtels 2/3 étoiles en chambre double avec petit-déjeuner
- Nuits chez l’habitant
- Repas mentionnés

Non Compris

- Vol international aller / retour
- Taxes d’aéroport (25 $ us par personne pour les vols internationaux)
- Equipement individuel (sauf les tapis de sol, qui vous seront fournis)
- Assurance de voyage obligatoire
- Boissons
- Pourboires
- Repas mentionnés « libres » (compter 3 à 8 € par personne / repas)

Important

Par mesure de précaution, chaque voyageur pensera à se munir de photocopies de son passeport et de sa police d’assurance (à nous remettre à votre arrivée).

Si vous faites escale au Brésil à votre retour, notez que les autorités brésiliennes exigent le certificat de vaccin contre la fièvre jaune à tous les voyageurs en provenance de la Bolivie. Si vous n’êtes qu’en transit à l´aéroport, cette formalité n’est pas exigée.


Contact : contact@terra-cordillera.com       Préparez votre voyage : Liens - Plan du Site - Départs groupés - Départs garantis
© Terra Cordillera 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici