Marajó,

 

  • Excursion
  • 3 jours
  • Toute l’année
  • Bresil

 

 

 

De la taille de la Suisse, l’île de Marajó est la plus grande île fluviale du monde. Située au cœur de l’immense delta formé par les fleuves Amazone et Tocantins, face à l’Atlantique -par conséquent soumise aux marées- l’île compte près de 200 000 habitants.
Les Indiens qui peuplaient Marajó il y a plus de 3000 ans ont laissé d’intéressants témoignages de leur passage, notamment les terres cuites peintes de rouge, de noir et de blanc, typiques de la région.
Mais ce sont surtout ses paysages qui ont fait la réputation de cette île démesurée aux panoramas contrastés.
Sur le littoral, les embouchures des fleuves sont ceinturées de mangrove. A l’intérieur, la moitié occidentale de l’île est couverte de forêts épaisses et inondées la moitié de l’année, tandis que la partie orientale offre un panorama de savanes où s’ébattent des centaines de milliers de buffles.
Ceux-ci, plus nombreux que les insulaires, furent introduits sur l’île par hasard, lorsqu’un bateau les transportant en direction de la Guyane sombra à quelques encâblures de l’île. Les buffles, excellents nageurs, rejoignirent la côte, et trouvèrent à Marajó des conditions de vie idéales.

Au pas tranquille du buffle de Marajó

Un ferry part tous les jours de Belém pour accoster, quelques heures plus tard, près de Soure, le chef lieu sis sur la côte orientale (le trajet peut se faire en avion, 30 mn de vol).
Dès l’arrivée sur l’île, on est saisi par l’ambiance singulière de ce bout du monde, et on perçoit d’emblée qu’ici le temps semble ne pas s’écouler au même rythme que sur le continent.
Sur la seule route de l’île, on croise peu de véhicules à moteur, quelques cyclistes sans hâte, des charrettes brinquebalantes tirées paresseusement par des buffles, ou encore des "boiaderos", les gardiens de troupeaux qui nous toisent fièrement du haut de leur monture.
Marajó la champêtre nous dévoilera ensuite, délicatement, ses véritables trésors : la gentillesse de ses habitants nonchalants, l’inventivité de son artisanat, un folklore remarquable ou encore la gastronomie, aussi spéciale que les ingrédients qui la composent.

 

 

Séjour sur Marajó, la fazenda do carmo

Jour 1 : BELÉM – ILE DE MARAJÓ

Départ à 5:30 en transport privé avec notre guide francophone pour prendre le bateau de ligne (3h de trajet – départ de l’hôtel à 9:00 pour bateau de 10:00 les dimanches) vers l’île fluviale de Marajó. A l’arrivée, court trajet en camionette (30 mn) sur la seule route de l’île jusqu’à l’embarcadère de Beiradão où nous attend un canoë à moteur, seul moyen de transport permettant l’accès à l’intérieur de l’île sauvage.
Au détour d’un igaporé, apparaît notre demeure pour la nuit, la superbe Fazenda do Carmo dont l’activité principale est l’élevage extensif de buffles. Pour les volontaires, excursion à dos de buffle ou de cheval dans la savane jusqu’au coucher du soleil.
Après le dîner, excursion en canot sur un igaporé où nous tenterons de débusquer la faune locale.
Tout compris. Nuit à la Fazenda.

Option : trajet Belém – Marajó en avion privé / 30 mn de vol époustouflantes / supplément de 100 euros par personne / 3 personnes minimum / départ de l’hôtel à 7:00 / décollage 7:30.

Jour 2 : ILE DE MARAJÓ - SOURE

Le matin, excursion en forêt (forêt primaire et secondaire, dauphins, singes,…) puis, après le déjeuner, nous gagnons en deux heures de trajet le charmant village de Soure.
Nous poursuivons jusqu’à la pointe Nord de l’île où, au milieu des mangroves, nous pourrons rejoindre à pied deux plages superbes, Pesqueiro et Araruna.
Nuit en pousada au bord de la rivière à Soure (Paracauary ***) où nous serons accueillis par Sr Lima et sa femme.
Déjeuner compris. Dîner non compris. Nuit en pousada.

Option : journée (s) supplémentaire (s) sur l’île, à la fazenda ou à la pousada, nous consulter.

Jour 3 : ILE DE MARAJÓ - BELÉM

Selon l’horaire du retour en bateau (qui dépend de la marée !), farniente à Soure ou dans les alentours de la pousada (possibilité de baignade et de pratiquer le kayak dans le fleuve).
Transfert en camionette jusqu’à Camara, puis bateau de ligne jusqu’à Belém où nous arrivons vers 18:00. Transfert à l’hôtel ou à l’aéroport (vol possible au plus tôt à partir de 19:45).
Repas non compris. Nuit à l’hôtel.

Note : Connexions en bus de nuit ou en avion de ligne vers São Luís, en bateau/avion de ligne vers Santarém ou Manaus ou en avion de ligne vers le Nordeste (Fortaleza) ou le Sud (Brasilia, São Paulo).


Contact : contact@terra-cordillera.com       Préparez votre voyage : Liens - Plan du Site - Départs groupés - Départs garantis
© Terra Cordillera 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici