Informations pratiques -

Décalage horaire

Le Costa Rica est à -6h GMT, ce qui correspond à moins 8 heures en été, et moins 7 heures en hiver par rapport à la France métropolitaine. Il y a une heure de décalage avec le Panama.

Banques et change de devises étrangères

Vous pourrez convertir dans la capitale pratiquement n’importe quelle monnaie.

Les cartes de crédit internationales (MasterCard, American Express) sont acceptées un peu partout dans le pays. Des retraits peuvent être effectués dans des distributeurs automatiques.

La majorité des commerces panaméens refuse les coupures de billets de 50 et 100 dollars américains du fait du nombre important de faux billets de ce type en circulation.

Les banques sont ouvertes de 8h à 15h en général.

Repas et boissons

Si l’eau est potable à Panama Ciudad, Colón et David, consommez de l’eau en bouteille dans les régions intérieures. Dans la cuisine panaméenne, la cuisson des aliments, parmi lesquels le maïs tient une place prépondérante, se fait à l’huile. On y mange aussi bien une viande savoureuse du Chiriqui que du poisson et de la langouste des Caraïbes…

Pourboires

Il est d’usage de laisser environ 10% de la note en "propina". Attention cependant car il arrive parfois que le service soit ajouté d´office dans certains restaurants et bars.

Pour les bagagistes des hôtels, prévoir 1 usd.

Ni les pompistes ni les chauffeurs de taxi n’attendent de pourboire.

Sécurité

Sans vouloir nier tout risque en ces domaines, le Panama est maintenant pays très sûr. Le Panama ne présente donc pas de danger pour les voyageurs qui prennent un minimum de précautions.

Santé

La protection contre les moustiques vous protègera contre d’autres affections transmises par les piqûres d’insectes, en particulier contre la dengue, présente et en extension dans toute l’Amérique Centrale.

Les risques alimentaires sont les mêmes que partout, en dehors des grands hôtels des villes et des stations balnéaires.Respectez les règles habituelles : lavage fréquent des mains, aliments cuits et chauds, boissons capsulées.

Sur la côte pacifique, où les vagues sont souvent impressionantes, et sur la côte caraïbe aux lagons cristallins, il faudra observer les conseils se rapportant au soleil (le port d’un "panama" est ici particulièrement indiqué), à la plage et à la pratique de la plongée sous–marine.

Achats

Les arts du Panama reflètent son mélange ethnique : tribus indiennes, métisses, divers groupes orientaux… Les arts traditionnels incluent le découpage, le tissage (mola des indiens Kunas), la céramique et les masques en bois. A voir également sur les marchés les hamacs.

Les commerces sont ouverts généralement du lundi au samedi de 8h à 18h, parfois jusqu’à 23h. Certains supermarchés sont ouverts 7j / 7j 24h / 24h…

Adresses utiles

AMBASSADE de France au Costa Rica (San José)

Quartier de Curridubat

Fax : (+506) 234-4191

www.ambafrance-cr.org

Office de Tourisme : Instituto Costarricense de Turismo ICT

Plaza de la Cultura, Calle 5, Avenida Central et Segunda, 11e étage

San José

Tel : 506 299-5800

www.visitcostarica.com

Electricité

Le courant est de 110 volts. Il est donc nécessaire de se munir de prise avec fiches plates américaines (adaptateur et transformateur).

Média

Concernant la presse, les divergences d’opinions sont relativement bien représentées. La Nacion, la República, El Dia et La prensa libre sont les journaux nationaux publiés en espagnol.

Poste

On trouve de bureaux de poste dans chaque ville. Appelé ici "Correos y Telégrafos", ils se distinguent par leur enseigne bleu et jaune. Dans la capitale, certains hôtels vendent également des timbres à leurs clients. Comptez B/.0,45 pour un carte postale à destination l’Europe.

Communications

Pour appeler la France, composez le 00 33 + numéro de votre correspondant sans le "0".

Pour appeler au Costa Rica, composez le 00 506 + numéro de votre correspondant.

Nous vous conseillons de contacter directement votre opérateur téléphonique pour des renseignements précis sur la couverture qu’il propose au Costa Rica.

Vous trouverez assez facilement des cybercafés au Costa Rica, et de nombreux hôtels proposent un service haut débit.

Coût de la vie

Il faut savoir que le cout de la vie et en particulier l’hébergement est en général plus élevé à Panama que dans le reste de l’Amérique centrale.

Se déplacer

Le réseau Panaméen routier subit actuellement d’importants travaux de rénovation : construction d’une autoroute Panama-Colón et élargissement de la route interaméricaine, notamment.

Si vous optez pour un autotour, sachez que la conduite au Panama, surout dans la capitale, est assez dangereuse. Dans les archipels de San Blas et de Bocas del Toro, le bateau constitue le principal mode de transport.

D’une manière générale

Apprenez quelques mots d’Espagnol pour pouvoir communiquer avec les habitants

Demander avant de photographier

Ne pas donner de l’argent, surtout aux enfants

Achetez directement vos souvenirs des artisans. Évitez les grands centres de vente où la majorité des profits ne retourneront pas aux artisans.

Certains individus seront prêts à vendre des objets sacrés ou faits avec des matériaux rares. N’encouragez pas cette pratique.

Apprécier la nourriture locale : certains endroits sont pauvres en ressources naturelles. Évitez de consommer les ressources disponibles (eau, bois, nourriture, etc). N’oubliez pas que vous, vous quitterez la région, mais que les habitants y demeurent et doivent subvenir à leurs besoins.

- L’Esprit du voyage

Les imprévus (retards d’avion / train, pannes, etc...) sont toujours possibles et font partie du voyage. En fonction de la météo et du désir du groupe, l’itinéraire pourra être modifié.

Nous entendons par « voyage à la carte » une flexibilité totale par rapport au circuit établi avant le départ. Une éventuelle décision de changement de programme devra être motivée et acceptée par les membres du groupe. Certains ajustements tarifaires pourront avoir lieu.

- Pendant les treks :

Faire bouillir de l’eau plutôt que d’apporter des bouteilles en plastique

Rapportez vos déchets et jetez-les dans les endroits appropriés : Plusieurs régions du monde n’ont pas les installations adéquates pour gérer les déchets. Encore plus écologique, limitez l’emballage de vos aliments.

Observez les animaux de façon responsable : Évitez de nourrir les animaux sauvages. En les nourrissant, vous contribuez à changer leur régime alimentaire et à les rendre dépendants de l’homme. L’observation sans intervention est la meilleure solution.

- Protection des sites

L’équilibre écologique de certaines régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun.

- Respect des espèces :

Ne pas approcher de trop près les animaux, ils sont sauvages et imprévisibles

Ne pas les nourrir sans l’autorisation des spécialistes

Ne pas envoyer de flash d’appareil photographique dans les yeux des animaux pour éviter de les effrayer

Eviter les mouvements brusques et ne pas faire de bruits

Avoir le vent de face dans la mesure du possible

Observer la flore sans toucher

S’abstenir de cueillir les plantes car elles peuvent être rares et protégées


Contact : contact@terra-cordillera.com       Préparez votre voyage : Liens - Plan du Site - Départs groupés - Départs garantis
© Terra Cordillera 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici