De Tijuana à Cabo San Lucas, 1 630 km d’un ruban d’asphalte s’étire, zigzaguant entre les deux côtes, traversant des territoires sauvages et désertiques. Au nord, la sierra de San Pedro Martir dresse à 3 400 m ses pics de granit bleu et blanc, ourlés de prairies et de forêts de chênes, de pins et de cèdres. Puis, vient le désert de Vizcaino, l’un des moins arrosés de la planète. Les cactus candélabres élèvent leurs silhouettes épineuses dans cette immensité aride, survolée par les vautours. De temps à autre, la route croise d’anciennes missions jésuites, entourées d’une forêt de cactus, synonyme d’oasis. Un paysage tourmenté qui comblera les amoureux des grands espaces. Pourtant, si tragique soit-il, il sait se faire plus doux à l’approche des côtes quand le désert se lie avec les plages de sable blanc et vient mourir dans les eaux transparentes de la mer de Cortès. Là, San Lucas ou San José del Cabo s’avèrent être le paradis de la pêche au gros et de la plongée sous-marine.


Contact : contact@terra-cordillera.com       Préparez votre voyage : Liens - Plan du Site - Départs groupés - Départs garantis
© Terra Cordillera 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici