Trekking dans

 

  • trekking
  • 16 jours
  • De préférence de
    octobre à avril
  • Mexique
  • Détails

 

 

 

Au fil des jours …

Le Canyon de Cuivre se situe au plus profond de la Sierra Madre Occidental et est en réalité une série de 20 canyons qui sont même quatre fois plus grand que ceux du Grand Canyon d’Arizona. Terre des indiens Tarahumaras (Raramuris), la Sierra Madre est riche en histoire, légendes, envoûtées par d’interminables ombres de révolutionnaires (Pancho Villa) ou de jésuites martyrisés.

Voyager dans la « Barranca del Cobre », c’est aller à la rencontre de grands espaces vierges, c’est pénétrer au cœur d’une nature grandiose, faite de hauts plateaux couverts de pins et de chênes et de profonds canyons hérissés de cactus. C’est marcher sur des sentiers non balisés et rencontrer au hasard d’une randonnée des indigènes Tarahumaras, dont c’est le territoire traditionnel...

La meilleure façon de se déplacer et d’être au contact de cette nature généreuse est indiscutablement de voyager à bord du train « Chihuahua al pacifico » (chepe) et à pied pour favoriser les rencontres. Ce trekking pour marcheurs confirmés vous emmènera hors des sentiers battus et vous permettra une approche de cette culture si particulière du nord du Mexique.

Programme au fil des jours

Jour 1 : CHIHUAHUA ARRIVEE

Arrivée à l’aéroport de Chihuahua (vol ? à ?) et transfert à votre hôtel.
Selon l’heure d’arrivée, visite libre pour une promenade au cœur de la ville : la Place d’Armes, la « Quinta Gameros »construite en 1910 dans le style Néo-classique au second empire, la »Quinta Luz » et la résidence du fameux Pancho Villa.
Déjeuner et dîner libres. Hôtel.

Jour 2 :CHIHUAHUA – CUAUHTEMOC – ARAREKO – VALLEE DES CHAMPIGNONS ET DES GRENOUILLES - CREEL

Après notre petit-déjeuner, nous partons en transport privé pour la ville de Cuauhtemoc, bastion des mennonites. Cette communauté est constituée d’hommes et de femmes d’origine allemande – hollandaise. Ils parlent leurs dialectes et refusent le modernisme, l’usage des armes et les moyens de contraception. Nous visitons ce matin la fromagerie et leur église.
Puis nous continuons notre route pour le village de Creel. Arrivée en milieu d’après-midi pour le déjeuner. Arrêt dans la vallée de los hongos (champignons) y de las ranas (grenouilles) puis la mission de San Ignacio datant du XVIIème siècle (à 5 km de Creel).
Déjeuner et dîner compris. Hôtel.
Note 1 : Etape de 264 km – 4 heures de trajet entre Creel et Chihuahua.

Jour 3 :CREEL - SAMACHIQUE – RANCHO CHIRORO

Trek de 11 jours avec entre 4 et 6 heures de marche quotidienne. Dénivelé maximum : 800 m.
Départ ce matin en transport privé pour la communauté de Samachique où nous commencerons notre trek. Les bâtons de marche dans la main, nous voilà partis sur les sentiers serpentés du grand canyon de cuivre par une descente spectaculaire de la Barranca de Batopilas. Notre marche commence par la traversée de collines rondelettes puis nous descendons graduellement jusqu’à arriver dans l’après-midi au ranch Chiroro qui sera notre étape du jour pour le campement. Installation du campement.
Déjeuner et diner compris. Campement (sous tente).
Note 1 : Distance de 9.65 km.

Jour 4 :RANCHO CHIRORO - CURICHI

Après notre petit déjeuner local, nous nous préparons pour continuer notre parcours qui cette fois ci nous fera monter puis descendre par un petit canyon pour traverser enfin cette légère « sierra ». Nous traversons des paysages grandioses et étendus : le canyon s’offre à nous.
Là, nous descendons par une dune pour arriver à Curichi où habitent plusieurs familles d’indiens Tarahumaras. Ces derniers conservent leurs traditions depuis 300 ans et ne parlent que quelques mots d’espagnol. Nous installons notre campement dans cette bourgade. Déjeuner et diner compris. Campement (sous tente).
Note 1 : Distance de 10.94 km.

Jour 5 :CURICHI - MUNERACHI

La matinée sera ponctuée par une descente escarpée dans la Barranca où nous perdrons rapidement presque 1200 mètres, plusieurs écosystèmes défileront sous nos yeux allant de la haute montagne au désert.
Nous arrivons en milieu d’après-midi dans la communauté de Munerachi où s’érige la très belle mission jésuite du 16ème siècle et qui fut construite en terre cuite.
La population sera surprise de nous voir. En effet, les habitants sont loin de tous contacts avec le modernisme. Nous apprécierons leur tenue vestimentaire (chemise et zapeta) ainsi que leurs habitudes alimentaires (le pinole, maïs grillé et moulu).
Le défi du jour : Les indiens Tarahumaras ou officiellement les Raramuris sont connus pour être de très bon coureurs de fond, ils ne portent que des sandales à lanière en cuir : faites la course avec eux, cela vous ouvrira les portes de la communauté. Ils se prêteront au jeu. Installation de notre campement. Déjeuner et diner compris. Campement (sous tente).
Note 1 : Distance de 15.28 km.

Jour 6 :MUNERACHI – MESA DE SANTA RITA

Apres notre petit-déjeuner, nous continuons notre trekking à travers plusieurs paysages : zaguaros et cactus, rivières au fond du canyon.
Nous arrivons dans une autre communauté, Santa Rita, qui compte une trentaine de famille et qui se destine essentiellement à l’agriculture. Le hameau a pour particularité d’avoir ses maisons et granges en pierre. Il se trouve à 1431 mètres d’altitude. Installation de notre campement. Déjeuner et diner compris. Campement (sous tente).
Note 1 : Distance de 10.64 km.

Jour 7 :MESA DE SANTA RITA - BATOPILAS

Aujourd’hui, nous dévalons la montagne pour descendre au plus bas du canyon pour arriver finalement au village de Batopilas se trouvant à une altitude de 500 mètres, où le climat est devenu subtropical et coincé entre la montagne et la rivière. Le village se trouve à 500 mètres d’altitude et compte environ 800 habitants qui dans son meilleur temps est arrivé à 10000 âmes et qui conserve encore toute l’architecture minière de la fin du siècle passé. Même s’il a existé un bon nombre de centres miniers au fond de certains canyons, aucun n’a égalé para la richesse minérale de la « Barranca » de Batopilas. Les veines d’argent de la Bufa et celles du village du même nom ont atteint une renommée au niveau mondial. Batopilas est un des villages miniers les plus pittoresques de la Sierra Tarahumara. Déjeuner et diner compris. Hôtel.
Note 1 : Distance de 13.48 km.

Jour 8 : BATOPILAS – EL TERRERO

Cette fois-ci, ça monte ! Nous suivons la rivière pour entamer progressivement une remontée sur les hauteurs. Nous longerons deux aqueducs construits par les mineurs vers 1802 pour travailler et transporter le précieux minerai du Cerro Colorado et de Batopilas. Cet après-midi sera ponctuée également par un échange avec une famille raramuri qui nous ouvrira les portes de sa maison afin de comprendre leur culture et éventuellement goûter leur gastronomie. Immersion garantie, nos deux cultures se rencontrent. Nous montons notre campement non loin de leur maison. Ça sera de nouveau l’occasion de rentrer en contact avec nos hôtes. Déjeuner et diner compris. Campement (sous tente).
Note 1 : Environ 6-7 heures de marche.

Jour 9 : EL TERRERO – LA YESCA

Apres notre petit-déjeuner, nous traversons quelques cours d’eau et enjambons plusieurs sources d’eau pour arriver dans la vallée des pierres rondes (formation de roche calcaire) qui se trouve entourée de différents types de végétation qui vont de la forêt de pins aux robustes chênes. Cette étape constitue le point d’orgue en matière de vue spectaculaire sur le canyon. Déjeuner et diner compris. Campement (sous tente).
Note 1 : Environ 5-6 heures de marche.

Jour 10 : LA YESCA – LOS ALISOS

Depuis cette vue imprenable du canyon de cuivre, nous chaussons ce matin nos godillots pour une journée de traversée afin de rejoindre la communauté tarahumara de Los Alisos où nous installerons notre campement. Déjeuner et diner compris. Campement (sous tente).
Note 1 : Environ 6-7 heures de marche.

Jour 11 : LOS ALISOS – LA LAJA - URIQUE

Après avoir levé notre campement, nous partons pour une marche de 6 heures sur le principal sentier qui fut, à l’apogée de l’exploitation minière, le « camino real » (chemin royal) et qui nous permettra d’arriver au canyon le plus profond de tous les canyons de la Sierra Madre Occidental.
Cette grande dépression attend sa plus grande profondeur (1879 mètres) et se situe à 10 km au sud du village d’Urique. Ses miradors entourés de pins et chênes culminent à 2370 mètres alors que la rivière tout en bas se trouve à 500 mètres d’altitude et se trouve bordée par une végétation semi tropicale. Déjeuner et diner compris. Hôtel.
Note 1 : Environ 6 heures de marche.

Jour 12 : URIQUE - HUICORACHI

Nous voici dans la dernière partie de notre périple où nous arrivons dans la communauté de la Mezcalera qui se caractérise par ses vergers colorés. Puis nous remontons légèrement jusqu’à la localité de El Naranjo. Un bon nombre de fruits et légumes sont observables : oranges, citrons, bananes, avocat, mangue.
Au terme de quatre heures de marche à travers des sentiers étroits, nous arrivons sur les parties les plus vertigineuses du canyon de cuivre. Nous traversons la partie la plus haute de « l’Arroyo Hondo » avant d’atteindre la bourgade de Huicorachi qui compte environ 60 familles et qui sera notre étape de repos. Déjeuner et diner compris. Campement (sous tente).
Note 1 : Environ 6-7 heures de marche.

Jour 13 : HUICORACHI - CEROCAHUI

Notre dernière journée de trek se ponctue par la visite du lieu-dit La Casita (la maisonnette). Il s’agit d’un ensemble de plusieurs ranchs éparpillés où vit environ une vingtaine de personnes travaillant la terre. On peut observer de nombreux vergers de pommes, de pêches et croiser au détour d’un chemin, des femmes vendant leur artisanat. On pourra échanger avec les habitants de ce village. Puis, nous suivons le ruisseau El cajon. On peut observer une végétation exubérante typique des bois tempérés froids (pins, conifères, arbustes et cactus). On marche par le lit de la rivière en pouvant voir de grands galets, falaises et des passages très étroits par où serpentent les eaux de la rivière el Cajon.
Nous arrivons au charmant petit village endormi de Cerocahui. Installation dans notre auberge où nous serons reçus par Mario, le propriétaire de l’hôtel et natif de la région. Déjeuner et diner compris. Hôtel.
Note 1 : Environ 3 heures de marche.

Jour 14 : CEROCAHUI – BAHUICHIVO – CHIHUAHUA

Le matin, visite du village et de ses environs : marché, église ainsi que l’école communale pour jeunes filles tarahumaras. Déjeuner (box lunch) à l’hôtel et retour sur Bahuichivo par la route puis départ du train à 11:07.
Il s’agit de la plus belle partie de ce périple en train. Cette voie de chemin de fer qui nécessita 63 ans de construction, s’étale sur 610 km, part du niveau de la mer, culmine à 2450 mètres d’altitude et compte 39 ponts et 84 tunnels. Nous pénétrons dans les montagnes de la Sierra Tarahumara en nous élevant peu à peu, de gorges en cols, enjambant lacs et fleuves, torrents et cascades jusqu’au lieu-dit de « Divisadero » (arrivée prévue à 12:25), au beau milieu d’un relief parmi les plus majestueux qui soit : la Barranca del Cobre (le Canyon du Cuivre).
Nous traversons forêts et vallées où la roche s’est installée et a pris des formes plus surprenantes les unes que les autres. Le train s’arrête de gare en gare et nos amis raramuris nous accompagnent le long de la voie ferrée. Arrivée à Chiahuahua à 20:45 puis transfert à l’hôtel. Déjeuner compris et dîner libre. Hôtel.

Jour 15 : CHIHUAHUA – MÉXICO DEPART

Matinée libre pour une promenade au cœur de la ville. Si le temps le permet, nous vous recommandons de faire un saut au musée de la révolution.
Puis départ de l’hôtel 3 heures avant le décollage pour un transfert à l’aéroport de Chihuahua et à destination de Mexico (vol ? à ?) puis vol international (vol ? à ?). Déjeuner et dîner libres. Pas d’hôtel.

Jour 16 : PARIS

 

 

Compris

Guide local pour le trekking,
portage, catering,
transports privés avec chauffeur mexicain hispanophone,
hôtels 2/3 étoiles en chambre double avec petit-déjeuner,
déjeuners et dîners mentionnés « compris »,
entrées des sites et des parcs sauf quand spécifié « non compris » ou libre,
visites et excursions mentionnées,

Non Compris

Vol international aller/retour,
vols nationaux, taxes d’aéroport nationales et internationales,
options,
équipement individuel,
assurance hospitalisation / rapatriement obligatoire,
déjeuners et dîners mentionnés « libres » (compter 5 à 15 Euros/pers/repas),
les boissons, les pourboires (guides et chauffeur),
entrées des sites et des parcs sauf quand spécifié « compris »,
visites non mentionnées.

Important

Par mesure de précaution, chaque voyageur pensera à se munir de photocopies de son passeport et de sa police d’assurance. Terra Maya se réserve le droit de modifier le programme en raison de perturbations climatiques ou sociales dans le pays ou si l’un ou plusieurs des participants présentent des problèmes de santé lors du voyage.

NUMEROS D’URGENCE Bureau +52 999 923 43 02 – depuis le Mexique, 01 999 923 43 02 Portable +52 999 156 81 58 – depuis le Mexique, 045 999 156 81 58 / 24/24h et 7/7j


Contact : contact@terra-cordillera.com       Préparez votre voyage : Liens - Plan du Site - Départs groupés - Départs garantis
© Terra Cordillera 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici