A l’origine

Les Volcans de la Cordillère des Andes, dit de marge continentale, sont la conséquence de la subduction de la plaque océanique de Nazca, située dans l’océan Pacifique, sous le continent sud-américain.

Tout au long du plongement du plancher océanique, celui-ci voit sa température et pression augmenter et, de ce fait, libère progressivement l’eau contenue dans ses nombreuses fractures et sédiments océaniques. Cette eau, dans certaines conditions de température et de pression, va permettre la fusion partielle des roches du manteau sus-jacent. Ces « gouttes » de magma vont progressivement coalescer et migrer vers la surface par différence de densité avec les roches environnantes. L’ascension du magma va s’effectuer principalement le long des zones de faiblesse de l’écorce terrestre en s’accumulant lors de son parcours dans des réservoirs magmatiques. L’arrivée de nouveau magma en profondeur pousse ses derniers, de temps à autres, a se vider en formant en surface le volcanisme bien connu de la cordillère andine.

De plus, outre cette activité volcanique, les grands tremblements de terre qui secouent périodiquement cette région sont également la conséquence de cette subduction. Ces derniers résultent de l’affrontement des deux plaques, lorsque leur force de friction devient supérieure à la résistance et à la compression des roches mises en jeu : il se produit alors une brusque rupture, dont la propagation en surface se manifeste sous la forme d’un tremblement de terre.

Ainsi, il est important de noter qu’il existe une cause commune entre les éruptions volcaniques et les tremblements de terre, mais aucune relation directe entre ces deux phénomènes. Toutefois, une éruption volcanique est presque toujours accompagnée par des essaims de séismes. Ceux-ci restent des phénomènes relativement superficiels causés par la fracturation due a la remontée du magma et qui n’ont aucune relation avec les grands tremblements de terre de magnitude nettement supérieure.

Les volcans du Pérou

Les volcans du Pérou sont localisés exclusivement au sud du pays. Ces derniers s’élèvent au-dessus de l’Altiplano, à plus de 4000 mètres d’altitude, pour culminer à près de 6000 mètres d’altitude.
Ces strato volcans sont fortement explosifs et leurs éruptions peuvent être de type plinien et vulcanien. En matière d’Indice d’Explosivité Volcanique (VEI), la zone volcanique centrale des Andes dont fait partie le Pérou est incontestablement, sur le période historique, de toute la cordillère Andine, la plus sujette à des VEI élevés.

Parmi les volcans les plus actifs du territoire, on peut citer le Misti, l’Ubinas, le Sabancaya, le Huaynaputina, le Ticsani, le Tutupaca et le Yucamane.

Actuellement, dans cette région volcanique densément peuplée que constitue le sud Pérou, deux volcans présentent des signes externes d’activité et attirent particulièrement l’attention pour des raisons préoccupantes de proximités entre centres urbanisés et centres éruptifs : le Misti et l’Ubinas.


Contact : contact@terra-cordillera.com       Préparez votre voyage : Liens - Plan du Site - Départs groupés - Départs garantis
© Terra Cordillera 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici